Défense du paganisme : Contre les Galiléens (La Petite Collection t. 575)

D fense du paganisme Contre les Galil ens La Petite Collection t Cest Antioche un an avant sa mort tragique que lEmpereur Julien rdige son pamphlet Contre les Galilens qui dnonce avec vigueur la prtention luniversalit de la petite secte chrtienne Tout en

  • Title: Défense du paganisme : Contre les Galiléens (La Petite Collection t. 575)
  • Author: Julien l'Apostat
  • ISBN:
  • Page: 370
  • Format: nombredepagesdelditionimprime
  • Cest Antioche, un an avant sa mort tragique, que lEmpereur Julien 332 363 rdige son pamphlet Contre les Galilens, qui dnonce avec vigueur la prtention luniversalit de la petite secte chrtienne Tout en sinspirant des arguments de Celse et de Porphyre, auteurs dj de traits contre les chrtiens, Julien sefforce surtout de dfaire luvre de son oncle Constantin, premier empereur romain se convertir au christianisme, Il ntait pas alors trop tard pour empcher le triomphe, annonc mais en rien inluctable, du christianisme Sil lavait emport, la face du monde en et t change et il ne serait pas rest dans lHistoire comme lApostat Lui mme a t duqu dans la nouvelle religion, mais il entend redonner leurs lettres de noblesse aux cultes paens qui commenaient alors dcliner Cest une vritable apologie du paganisme quil se livre dans cet crit fragmentaire La postrit chrtienne cherche effacer ce texte, et un demi sicle aprs la mort de Julien, le patriarche dAlexandre Cyrille le juge dangereux puisquil crit un Contre Julien Rtrospectivement, ce texte apparat donc comme le chant du cygne du paganisme Bientt pourra retentir le triste chant funbre Le grand Pan est mort.

    • [PDF] Download ↠ Défense du paganisme : Contre les Galiléens (La Petite Collection t. 575) | by ✓ Julien l'Apostat
      370 Julien l'Apostat
    • thumbnail Title: [PDF] Download ↠ Défense du paganisme : Contre les Galiléens (La Petite Collection t. 575) | by ✓ Julien l'Apostat
      Posted by:Julien l'Apostat
      Published :2018-06-05T23:14:58+00:00

    1 thought on “Défense du paganisme : Contre les Galiléens (La Petite Collection t. 575)”

    1. Je connaissais mal Julien et je n'imaginais pas qu'il ait pu être aussi instruit dans le domaine des trois religions qu'il examine. Ses arguments ne manquent pas de pertinence (cela n'avait pas échappé à Montaigne dans ses Essais) et sont autant un régal que peut l'être toute conversation avec tout homme de culture, même si cest par la force des choses toujours lui qui parle, car il anticipe fort bien les questions que l'on aurait pu lui poser.

    2. La lecture de cet ouvrage devrait être obligatoire, la " mort " des Dieux Antiques nous a tant fait perdre. Avant de le lire il est bon d'écouter la chanson de Brassens " Le Grand Pan". J'ai mis des guillemets à la mort des anciens Dieux, parce que n'en déplaise à beaucoup, les Dieux par définition sont immortels, vous voyez donc ce qu'il ne tient qu'à nous de faire pour retrouver la Vie.

    3. Livre très intéressant qui présente sous un jour plus favorable l'Empereur Julien, souvent accusé d'avoir poursuivi et massacré les Chrétiens. Le refus que Julien oppose au Christianisme est bien expliqué et s'insère dans le cadre d'une critique de l'exclusivisme religieux du Judaïsme et du Christianisme et de l'innovation blâmable que constitue le christianisme par rapport au judaïsme. C'est étonnant que ces critiques proviennent d'un païen du IVe siècle.

    4. Je suis très admirative des écrits de Julien, je l'avais lu il y a des années et aujourd'hui je le relis avec le même plaisir et, l'âge aidant, avec encore plus de tendresse pour lui

    5. peu connu cet ouvrage, devrait être un classique. Il permet de comprendre la vision d'un temps lointain qui pourant redevient actuel, car au fond rien ne change et tout fini un jour par recommencer. Je recommande ce livre et son vendeur

    6. Un livre incontournable pour connaître la pensée de Julien le Païen ; un livre écrit par un empereur curieux , intelligent et préférant le terrain des idées !

    7. N'ayant rien à ajouter aux commentaires préalablement ajoutés, je me contenterai de confirmer la fluidité et la clarté de la réflexion de cet empereur oublié jusqu'à peu (et à tord). Accessible à tous.

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *